Voulez-vous avoir peur ?

Helloooooooooooooo ça fait longteeeeeemps comment vous allez 😮 ?

C’est Ginny et on se retrouve pour cette 3ème année de club en mon aimable compagnie !

En 6ème je vous avais proposé un article à titre éducatif sur cette “fête” qu’est Halloween en compagnie de mon amie Hermione.

L’année dernière, donc en 5ème j’ai fait un article sur l’histoire de la dahlia noire.

Et cette année, je vais vous raconter quelques légendes urbaines japonaises, qui font bien évidemment peur.

Tout d’abord, un peu de culture générale.

Les légendes urbaines japonaises, ou plutôt “toshi densetsu” sont des légendes contemporaines ayant des thèmes qui font « flipper » comme des attaques de créatures pas très normales sur d’innocentes victimes ou bien des rumeurs sans rapport avec le paranormal qui se sont rependues chez les japonais.

Aujourd’hui…

…je vais…

…vous parler…

…de 2 légendes urbaines japonaises pour vous faire bien peur (dit comme ça, ça vous fait vachement frissonner lol)

Kuchisake-onna, la femme à la bouche fendue :

Pinterest.fr

Tout d’abord, la femme à la bouche fendue appartient au monde des yōkai qui sont des créatures surnaturelles souvent représentés comme des esprits malfaisants ou farceurs fautifs des tracas du quotidien (petit lien vers Wikipédia pour plus d’informations :)).

Kuchisake-onna était une jeune femme qui a vécu il y a environ une centaine d’années et qui était la femme d’un grand samouraï. On dit qu’elle était d’une beauté incomparable car elle demandait aux enfants si elle était jolie, et ils répondaient tous par oui.

Un jour, elle trompa son mari et celui-ci le découvrit. Il lui coupa donc la bouche jusqu’aux oreilles et lui dit :

Qui te trouvera belle maintenant ?”

C’est ici que débute la légende. On raconte que cette femme errait la nuit, les après-midis brumeux, dans les forêts sombres, le visage caché à moitié par un masque chirurgical (même à cette époque on se méfiait du Coronavirus !) car la coutume du Japon est de porter un masque lorsqu’on est malade pour ne contaminer personne. Quand elle croisait quelqu’un, elle lui disait :

Suis-je belle ?”

Si la personne répondait oui, elle enlevait son masque révélant alors sa bouche fendue et continue en disant :

Même comme cela ?”

Si la personne répond non à la deuxième question, elle la tue ou lui fend la bouche avec des ciseaux ou une faux.

Si la personne lui répond oui, elle répondra :

si vous me trouvez jolie, je vous en ferrais un…” et la tue ET lui découpe la bouche.

Vers 1970, on a commencé à dire que si l’on répondait “vous êtes ordinaire” vous seriez sauvés.

Vers 2000, “vous êtes normale” s’est rajouté, mais Kuchisake-onna réfléchira à cette affirmation et la victime pourra s’enfuir.

Ou bien vous pouvez lui offrir des bonbons, elle adore ça (comme moi lol).

Enfin, vous pouvez lui demander si elle se trouve elle-même belle, et elle partira, perturbée.

Etrange non 😊 ?

Passons maintenant à une 2ème légende :

Hanako-san, le fantôme des toilettes :

Bon en vérité je ne sais pas si elle est aussi mignonne lol

« Hanako-san, le fantôme des toilettes ou en japonais Toire no Hanakosan est un esprit vengeur d’une jeune fille qui, pendant la seconde guerre mondiale, a été tuée par un obus lorsqu’elle était cachée dans les toilettes de son école pendant qu’elle jouait à cache-cache avec ses ami(e)s. Une autre version raconte qu’elle a été assassinée par une personne perverse toujours dans ce toilette. La dernière version raconte qu’elle se serait suicidée, dans le même toilette.

Mais revenons-en à la partie de la légende la plus amusante (ou pas) : comment la rencontrer ou l’invoquer ?

Pour ce faire, il faudrait aller devant la troisième cabine des toilettes des filles du troisième étage de votre établissement (nous ne pouvons donc pas l’invoquer chez nous 🙁), dire trois fois son prénom (je pense que son chiffre préféré est le trois mais je ne suis pas sûre) et elle apparaîtra. Il faudra donc ensuite toquer trois fois à la porte de cette cabine et dire :

Es-tu là Hanako-san ?”

Si elle vous répond oui, il ne faudra pas entrer car elle vous emmènera avec elle.

On raconte aussi qu’elle ressemble à une jeune fille portant une robe rouge, un peu comme la légende anglo-saxonne de Bloody Mary.« 

Voilà c’est sur cette note extrêmement positive que se termine mon article très joyeux et mignon lol.

J’espère que vous l’avez aimé et n’hésitez pas à mettre vos retours en commentaires car je pourrais très bien mettre d’autres légendes urbaines aussi joyeuses très prochainement 😊.

Zoubi zoubi Ginny

Publié par Collège Robert Schuman Hombourg-Haut

Site du collège tenu bénévolement par les élèves du collège et Mme Pelletier, professeure-documentaliste

Un avis sur “Voulez-vous avoir peur ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :